Les marins

 

 

 

 

 

 

 

 

Yves Palier à la barre
Auguste Kervahut en ar-plan
photo prise à bord de l'Ellé en campagne d'assistance thonière

Jean Kervévan 

Yves Pellaë

    Yves Palier était prêtre des gens de mer, et a effectué quelques campagnes d'assistance thonière avec l'Ellé et Pêcheur Breton. Il avait aussi navigué sur les chalutiers bigoudens puis exercé son ministère à Pont Croix où il était bien connu   Jean Kervévan était le patron de Géminiani en co-propriété avec Emile Priol, tous deux de Lervily

 

 

 

marins sénans ( "baptisés" à l'eau de mer...)

 

 

 

Les frères ( jumeaux ) Follic
marins sénans connus et reconnus, patrons du Cyclone pour François et de L'Emigrant pour Jean-François -
François avait aussi sauveteur SNSM depuis son adolescence avant de devenir  le patron du Ville de Paris

 

Guy Follic ( frère des jumeaux François & J-François )
sur son Destiennes D'Orves qui sera ensuite vendu à Mr Kéraudren de Camaret.
Guy mettra en chantier le Mater Christi

 

Alexis Richard ( Lec )
ancien patron de ND du Sacré Coeur puis de Saint Yves - Alexis Richard a aussi été le patron du canot SNSM de sein et a, à ce titre beaucoup donné de sa personne au service des gens de mer.

 

 

 

 

 

 

Henri Le Gall était le patron de la Velléda, bateau ravitailleur des phares 

        
patron des Velléda devrait-on dire car il prit le commandement de Velléda II en 1950, de Velléda III de 1951 à 1968 et de Velléda IV de 1968 à 1983, année de sa retraite. Dire que c'était un marin hors pair est un euphémisme, c'était aussi un visionnaire qui savait se faire entendre à l'occasion, un homme qui forçait le respect et qui aurait certainement mérité, plus que tout autre, de profiter d'une retraite si durement gagnée.

 

 

             

 

 

 

 

Tonton Fanch


Tonton Fanch était l'une des figures de Pors Poulhan ( parmi d'autres ) où il a passé toute sa vie de marin. Né en 1885, il mourut en 1976 chez ses enfants à 91 ans. Il avait un caractère bien trempé ( c'est le moins qu'on puisse dire ) et son surnom de "Fanch Du" lui allait parfaitement, même si c'est son père "Henri Du" qui le lui avait "transmis".
Il ne parlait que quelques bribes de français, n'ayant jamais été à l'école, ce qui ne l'avait pas dispensé d'accomplir cinq ans de services militaires à cause de la guerre 14-18 et bien qu'étant père de trois enfants...
Il connut diverses fortunes avec ses différents bateaux, trop grands pour rester au mouillage de Pors Poulhan, ils étaient amarrés dans le port d'Audierne ce qui l'obligeait à faire ses 7 km à pied et en sabots de bois à 2 ou 3h du matin pour aller en mer, et bien sur 7 km pour rentrer le soir à Pors Poulhan après une dure journée de mer.
Tant qu'il le put, il alla en mer sur son canot, "L'Oiseau Blanc", tout de noir coaltaré, toujours à la godille, pour mouiller quelques casiers et filets plus ou moins licites, mais celui qui aurait oser en faire la remarque à Fanch, se serait pris une bordée d'injures en breton bien sur, dont il n'était pas avare  !!!

C'était la dure vie de tous les marins du Cap Sizun au début du vingtième siècle,
Tonton Fanch était mon grand-père.

 

 

 

 

 

   

Vinoc Le Borgne

l'ancien patron du Providens Doué, père de Bernard Le Borgne ( San Julian ), vient de terminer un casier, il ne reste plus que la goulotte ( ar Gouken ) à installer, la goulotte permettait aux langoustes d'entrer dans le casier mais les empêchaient ensuite d'en sortir, par la suite les goulottes seront  confectionnées industriellement, en plastique, puis les casiers...

Vinoc Le Borgne était surnommé Pous Coz

 

Vinoc Moullec, vieux marin de Poulgoazec

       

 

 

 

Hervé Le Lay

Tonton Hervé Le Lay, né le 22 février 1849 avait fêté ses 100 ans le 27 février 1949. La municipalité de Plouhinec avait fait les choses en grand en obtenant que le député André Colin préside cette cérémonie. Hervé Le Lay avait commencé sa carrière à 12 ans et demie, il l'acheva à plus de 70 ans en juin 1919. Il avait commandé des bateaux pour le compte de divers propriétaires durant 21 années. Doyen des inscrits maritimes de France, il totalisait 47 ans et 8 mois de navigation. Hervé Le Lay fut fait chevalier du mérite maritime par Mr Colin ce jour du 27 février 1949.
Hervé Le Lay était le père de Hervé Le Lay, patron de "Allez en Paix".

Bel hommage rendu à ce vieux marin qui parvint à cet âge canonique malgré une dure vie de labeur.

 

source: "Plouhinec autrefois" de Jean Jacques Doaré

 

 

M en L du  24-02-2010