GEORGES LE BAIL

Au 1977

dundee langoustier construit en 1938 à Plouhinec

chantier Landrac

patron : Louis Trépos

co-propriétaires : Mme Pérennou - Raphaêl Ansquer

        caractéristiques principales

longueur :

13,10 m largeur : 4,74 m jauge brute : 23,39 tx motorisation : 75 cv

   

Le bateau n'a été doté d'un abri de timonerie qu'au début des années 50.

Georges Le Bail est le nom d'une figure emblématique de Plozévet, maire, député , sénateur, il était devenu une personnalité politique éminente au cours des trente premières années du 20éme siècle.

      

 
           

 

         
    derrière "Georges Le Bail" on aperçoit "Pors Poulhan" gréé avec des tangons, ce qui pourrait classer le bateau dans la catégorie des thoniers    

"Georges Le Bail"  a également pêché le thon, au moins une marée, en septembre 1938, il pêcha notamment sur le banc de la chapelle des gros thons de 10 kg.

 

Many thanks with John for the research of the articles of
newspapers

Georges Le Bail" a fait  naufrage  en mars 1959 en baie de Saint Ives ( GB )

Au mouillage de St Ives en cette nuit du 10 au 11 mars 1959 vers 4h00 du matin, il fut abordé par le Francis Stevens, un chalutier anglais qui entrait au port de St Ives. Il n'y eut heureusement aucune victime mais on avait frôlé le pire

 

 

Merci également à Philippe Guillou pour les traductions

cliquer les lien ci-dessus et dessous pour lire l'article du "St Ives Times & Echo" relatant le naufrage et celui du renflouement

  ci dessus la traduction, cliquer le lien

July 31 1959 - "Satellite" raises Wrecked French Crabber

"Georges Le Bail", qui avait coulé à environ 600m de la côte, constituait un danger pour la navigation. Les autorités anglaises décidèrent donc de le renflouer, ce qui fut fait en juillet 1959 par le puissant baliseur "Satellite. Malgré un séjour de plus de quatre mois au fond de la baie de st Ives, la coque du "GLB" était en relatif bon état, excepté l'impressionnante brèche à bâbord qui avait occasionné sa perte. Il y eut diverses tentatives plus ou moins sérieuses pour le remettre en état de naviguer mais elles échouèrent. Par la suite la coque fut remorquée à Lelant dans l'estuaire du Hayle pour terminer dignement sa vie.

 

  L'antique lanterne a acétylène du "GLB" fut récupérée par le musée de St Ives, ironie du sort, car si cette lanterne avait fonctionné dans la nuit du 10 mars 1959, ce naufrage aurait sans doute été évité, mais il est vrai que c'était un fait avéré et connu de tous ( sauf hélas du Francis Stevens ) , les langoustiers français ne portaient jamais de feux de mouillage ...

 

... ce qui, renseignement pris, n'est sans doute pas exact et l'on mettra sur le compte d'une défaillance de la fameuse lampe ce défaut d'éclairage...

 

Thank you very much for John Mac Williams for these precious informations and the photo of the anchor light

 

 

Màj du : 11-07-2014